4 pages pour une narration : étudier les narrations par l’exemple

Depuis longtemps, j'aborde sur ce blog des questions récurrentes qui tournent autour de la narration : quels sont les différents types de narration ? Comment choisir la plus adaptée à un projet de texte ? Quels sont les pièges de chaque narration ? Comment tenir une narration sur la durée sans s'en écarter ? Etc.

Choisir le meilleur personnage de point de vue pour son histoire

Tu as choisi ta narration pour ton récit : tu vas l'écrire à la première personne, ou bien tu vas l'écrire à la troisième personne ; tu n'auras qu'un seul personnage de point de vue pour tout le récit, ou alors tu as prévu d'avoir un personnage différent à chaque chapitre. Ok. Mais... quel sera ce personnage ? À la première personne, qui sera celui qui s'exprimera ? À la troisième, sur lequel focaliseras-tu ta narration ? Comment bien choisir, et quels sont les éléments à prendre en compte ? Réfléchissons-y ensemble.

Utiliser le narrateur omniscient… à bon escient

Je parle souvent de l'avantage d'écrire avec une narration en focalisation interne quand on vise l'immersion du lecteur, et je critique souvent la distance narrative liée à l'emploi d'un narrateur omniscient. Pourtant, il existe d'excellentes histoires rédigées avec l'omniscient, et ce n'est pas un choix "mauvais" par principe !