Accueil

#écriture
#narration
#dramaturgie

Stéphane ARNIER est un écrivain français qui vit en Finlande. Il est l’auteur de romans de fantasy, de nouvelles et de jeux de rôle. Il publie également de nombreux articles dédiés à l’écriture de récits de fiction – sur ce site mais aussi sur la plateforme Scribbook – dans lesquels il aborde les aspects techniques liés à la narration et la dramaturgie.


Derniers Articles

Choisir et maîtriser sa narration (mise à jour)

En 2016, j’ai publié une série d’articles intitulés Choisir sa narration. Depuis, ces articles ont été incroyablement partagés sur les réseaux et les forums (merci !). Néanmoins, ces articles commençaient à dater un peu. En cette fin d’année 2022, je me suis donc lancé dans une mise à jour « de rafraîchissement » de cette série, y apportant j’espère plus de précisions, de clarté et d’exemples. Pourquoi je trouve ce sujet aussi passionnant et important ? Quelles sont les ressources que je te propose à ce sujet ? Viens, on en parle.

Créer une fin ambiguë

La fin d’une histoire est particulièrement importante puisqu’il s’agit du goût qui va rester dans la bouche du lecteur lorsqu’il aura refermé le livre. Plus une fin est satisfaisante, mieux c’est. Généralement, écrire une fin satisfaisante passe par le fait de répondre à tous les fils d’intrigue du récit de façon claire. Mais parfois, cela signifie poser une question… et la laisser en suspens sans y répondre, laissant à charge du lecteur de faire sa propre interprétation.  Ce type de fin est difficile à mettre en œuvre, et donc risquée : laisser le lecteur sur une interrogation profonde, c’est marquant ; l’abandonner en pleine confusion, c’est la frustration et l’insatisfaction assurées. Viens, on en parle.

[Cas pratique] Narration vs mystère : le cas The Hunger of the Gods

Les auteurs sont obnubilés par l’idée de créer du mystère. « Surprend le lecteur en permanence ! » leur assène-t-on sur les blogs d’écriture. En conséquence, ils cherchent le twist à chaque chapitre… quitte à devoir tricher un peu. Hélas, le mystère, ça ne fait pas toujours bon ménage avec l’immersion, et quand il faut choisir entre les deux, même des auteurs aussi brillants que John Gwynne font le mauvais choix : voyons un exemple typique issu du deuxième tome de The Bloodsworn Saga, The Hunger of the Gods. Cela t’aidera peut-être à y voir plus clair.

Payez-moi un café !

Ce blog publie des articles de dramaturgie et narration depuis 2015. Ils sont en accès libre et le resteront. Ils vous sont utiles ? Participez à ma productivité !

1,00 €


Publications

Le cycle des Mémoires du Grand Automne est constitué de quatre romans de fantasy.

[En savoir plus]

THOAN Le jeu de rôle de la saga des Hommes-Dieux est un jeu de rôle d’aventure, d’intrigues et d’action pulp, imaginé pour reproduire l’ambiance et l’inventivité des romans de l’auteur américain Philip José Farmer.

[En savoir plus]

Surveillez l’actualité de l’auteur

Abonnez-vous à la liste de diffusion pour recevoir par mail l’actualité de l’auteur (nouvelle sortie d’un livre, présence en salon).

Suivez-le sur les réseaux

Échangez avec l’auteur sur Twitter, Mastodon et Facebook