Dissimuler les pensées du protagoniste… ou pas

Dans leurs histoires, certains auteurs s'amusent à jouer sur les mots pour dissimuler les pensées de leurs personnages en vue de créer du mystère et des révélations ; d'autres pensent qu'on ne peut pas le faire, ou qu'on ne doit pas. Alors que, comme d'habitude, ce n'est pas une histoire de ce qu'un auteur peut faire ou pas : il s'agit de technique de narration, et de ce qu'une narration permet ou pas. Passage en revue.

[SCRIBBLOG] Écrire en focalisation interne

Il y a quelques semaines sur ce blog j'ai posté un article qui t'a visiblement passionné et expliquait comment réduire au mieux la distance narrative lorsque ton objectif d'auteur est de créer de l'immersion. Si ce sujet t'intéresse, tu adoreras cet article technique de Chris Winkle (complet et fourmillant d'exemples), que je te propose chez Scribbook dans une version en français. Bonne lecture !

[CAS PRATIQUE] Narrateur omniscient Vs 3ème personne focalisée (2ème partie)

« Je suis perdu, du coup : suis-je un narrateur omniscient ou un personnage ? — Tu es une voix off.... » Dans un précédent article, j’ai entamé un face à face entre deux narrations à la troisième personne. Objectif : t’aider à ne…

[CAS PRATIQUE] Narrateur omniscient Vs 3ème personne focalisée (1ère partie)

« Je suis un Dieu omniscient ! — Ҫa, c’est ce que tu crois... » Suite à mon article sur les pièges de la narration à la première personne, cet article se concentre sur la narration à la troisième personne, et sur…