Écrire ce que le personnage de point de vue… ne voit pas

Quand on parle d’écrire en focalisation interne, un conseil de base revient toujours : on ne peut écrire que ce que le personnage de point de vue voit, ressent ou pense sur le moment. C’est une narration « de l’instant ». Or, même si c’est un très bon adage, il n’est pas tout à fait exact et induit parfois les auteurs en erreur lors de leurs descriptions. Peut-on décrire des choses que le personnage de point de vue n’est pas directement en train de vivre à l’instant t ? Spoiler : oui. Viens, on en parle.

[SCRIBBLOG] Écrire en focalisation interne

Il y a quelques semaines sur ce blog j'ai posté un article qui t'a visiblement passionné et expliquait comment réduire au mieux la distance narrative lorsque ton objectif d'auteur est de créer de l'immersion. Si ce sujet t'intéresse, tu adoreras cet article technique de Chris Winkle (complet et fourmillant d'exemples), que je te propose chez Scribbook dans une version en français. Bonne lecture !