Apprendre à écrire : à quoi s’intéresser vraiment ?

Si tu débutes dans l’écriture, tu as dû te poser la question : par où commencer ? Il existe un paquet de pièges à ce stade, comme penser que tu sais déjà écrire, ou que « savoir écrire » est surtout affaire de jolies phrases et de poésie, ou encore que « écrire un livre » ne représente qu’une seule et unique compétence. Réflexions.

Le karma des personnages

L’être humain est ainsi fait : nous jugeons en permanence les autres individus selon des critères de morale et de mérite, et c’est ainsi que nous déterminons les gens que nous apprécions ou pas. Inconsciemment, nous faisons la même chose avec les personnages d’un roman que nous lisons. Chacune de leurs actions ou attitudes fait monter ou descendre une sorte de jauge mentale. Les auteurs ne réalisent pas toujours à quel point ces jauges – le « karma » des personnages – influencent la façon dont leurs histoires sont perçues par les lecteurs.

10 questions à se poser quand on bloque sur l’écriture d’une scène

Dans un vieil article, je prétendais que le syndrome de la page blanche était plus souvent un problème de texte qu'un problème d'auteur. Je n'ai pas changé d'avis : quand tu bloques sur l'écriture d'une scène ou d'un chapitre, ce qui coince ne vient pas de toi ni d'une supposée "panne d'inspiration" mais plutôt d'un souci mécanique de ton récit - disons, au moins neuf fois sur dix.

Protagoniste : donne-lui le choix !

Il arrive qu'une histoire soit frustrante pour le lecteur parce que le protagoniste est trop passif, ou parce que ses décisions et actions n'ont pas de conséquences sur le récit. Dans ces livres, le protagoniste n'a pas réellement de libre-arbitre et ne fait pas vraiment de choix. Voyons ensemble pourquoi c'est important que ton protagoniste dispose d'une marge de manœuvre et "fasse ses propres choix".

Choisir ses conseils d’écriture

Dès qu'on parle "conseils d'écriture", cela a tendance à déclencher des discussions houleuses sur les réseaux sociaux. D'un côté, les auteurs plus ou moins novices sont en quête d'avis ou de méthodes ; d'un autre, tout un pan d'artistes s'offusquent qu'on leur dise ce qu'ils doivent faire et comment ils doivent le faire. En conséquence, on est en droit de se poser la question : y a-t-il de "bons" et de "mauvais" conseils d'écriture ? Quel genre de conseils rechercher lorsqu'on est auteur ? Lesquels vaudrait-il mieux éviter ?