Règle Pixar [21] – Être vrai plutôt que cool

Cela t'est forcément déjà arrivé alors que tu lisais un livre ou visionnais un film : tu regardes la scène se dérouler, et tu te dis "c'est 'classe', mais c'est débile : pourquoi le personnage ferait ça ?". Ce conseil Pixar met en garde les auteurs au sujet de la crédibilité de leurs scènes : c'est bien beau d'avoir une idée spectaculaire, encore faut-il que les personnages aient de véritables raisons d'agir comme ils le font.

Protagoniste : donne-lui le choix !

Il arrive qu'une histoire soit frustrante pour le lecteur parce que le protagoniste est trop passif, ou parce que ses décisions et actions n'ont pas de conséquences sur le récit. Dans ces livres, le protagoniste n'a pas réellement de libre-arbitre et ne fait pas vraiment de choix. Voyons ensemble pourquoi c'est important que ton protagoniste dispose d'une marge de manœuvre et "fasse ses propres choix".

4 clefs pour un personnage solide

Ce blog ne manque pas vraiment d'articles sur les personnages. Néanmoins, je crois qu'il s'agit d'un sujet sans fin, que l'on peut aborder encore et encore sans jamais l'épuiser. Un récent sondage que j'ai vu passer sur twitter montrait "qu'avoir des personnages solides" était un point plébiscité par une majorité de lecteurs. Mais qu'est-ce qu'un personnage qui se tient et "qui a du corps" ? Voici 4 pistes de réflexion.

Règle Pixar [16] : objectif, obstacles et enjeux – une affaire d’équilibre

What are the stakes ? Give us a reason to root for the character. What happens if they don't succeed ? Stack the odds against. Quels sont les enjeux ? Donne-nous une raison d’encourager ton personnage. Que se passe-t-il s'il…

Règle Pixar [13] : L’opinion des personnages

Give your characters opinions. Passive/malleable might seem likable to you as you write, but it's poison to the audience. Donne des opinions à tes personnages. Des personnages passifs ou malléables peuvent te sembler préférables et pratiques en tant qu'auteur, mais…