Choisir son temps de narration

Après avoir choisi sa narration, les auteurs s’interrogent sur un autre point (on m’a d’ailleurs posé la question en commentaire d’un précédent article) : à quel temps écrire ? Pas besoin d’un long article pour cela, car la réponse est toute simple : en français, le temps du récit, c’est le passé. Voilà. Ne me remercie pas. Fin d’article.

Choisir sa narration (5/5)

Mon objectif initial était de t’aider à choisir la narration de ton roman en fonction de critères concrets, et j’ai essayé d’être le plus factuel possible. Soyons clairs : aucune narration n’est supérieure à une autre d’un point de vue général. Il existe de réels chefs-d’œuvre de littérature écrits en usant de chacune de ces narrations. Le tout est de savoir distinguer au plus tôt laquelle t’aidera le mieux à atteindre tes objectifs d’auteur pour un récit donné.

Choisir sa narration (2/5)

Je crois qu’en tant que lecteur, c’est sans doute ma narration préférée : j’adore les récits rédigés à la première personne. De nombreux auteurs s’y adonnent aussi, par goût. Hélas ! (et c’est bien dommage) c’est une narration difficile à maîtriser, technique, qui impose beaucoup de contraintes. Gare à celui qui s’y risque sans en avoir conscience...