Narration à la 3ème personne focalisée : éviter la distance narrative

Dans cet article, nous allons essayer de voir comment éviter cette distance narrative lorsque nous écrivons à la 3ème personne focalisée (et puis après je t'expliquerai que cette distance est utile aussi parfois - mais n'anticipons pas).

[CAS PRATIQUE] Les pièges du montrer / raconter

J’ai déjà consacré un long article sur cette fameuse maxime « montrer plutôt que raconter ». Néanmoins, l’abus de « raconté » est si présent dans nos manuscrits que c'est un sujet dont on ne parlera jamais assez. Sur ce thème, les pièges sont de différentes natures, alors je te propose de passer ça en revue via plusieurs exemples.

Choisir son temps de narration

Après avoir choisi sa narration, les auteurs s’interrogent sur un autre point (on m’a d’ailleurs posé la question en commentaire d’un précédent article) : à quel temps écrire ? Pas besoin d’un long article pour cela, car la réponse est toute simple : en français, le temps du récit, c’est le passé. Voilà. Ne me remercie pas. Fin d’article.

Choisir sa narration (5/5)

Mon objectif initial était de t’aider à choisir la narration de ton roman en fonction de critères concrets, et j’ai essayé d’être le plus factuel possible. Soyons clairs : aucune narration n’est supérieure à une autre d’un point de vue général. Il existe de réels chefs-d’œuvre de littérature écrits en usant de chacune de ces narrations. Le tout est de savoir distinguer au plus tôt laquelle t’aidera le mieux à atteindre tes objectifs d’auteur pour un récit donné.