Mystère Vs Suspens

Récemment, j'ai lu un livre doté d'un bon style, avec un postulat d'anticipation intéressant, avec des personnages bien campés et réalistes, avec une intrigue super mystérieuse... bref, un ouvrage que j'aurais dû dévorer. Et pourtant, je l'ai abandonné en cours de route (deux fois), car je n'arrivais pas à "accrocher", comme on dit. Pourquoi ? Parce que je ne ressentais aucun suspens, et que le suspens, c'est ce qui donne envie au lecteur de tourner les pages.

Pas de pitié pour les personnages

« Ce sont ces introductions ridicules qui me font pitié. — N’en as-tu donc aucune ? » C'est l'un des objectifs majeurs d'un auteur : faire en sorte que le lecteur s'attache à son personnage. Or nous savons que : 1) le protagoniste principal,…

Le coût du mystère

Ah, le mystère ! Quel lecteur n’aime pas un bon mystère dans un livre ? Quel auteur ne frétille pas lorsqu’il brode un récit autour d’un mystère ? Soyons clairs : le mystère, c’est super. Cet article n’est PAS un article anti-mystère. Mais il faut tout de même qu’on discute d’un truc, toi et moi : la vérité, c’est que le mystère a un prix, et il arrive un moment où maintenir le mystère devient trop cher payé. Un moment où, comme dirait quelqu’un de ma connaissance, « la sauce coûte plus cher que le poisson ».